DANS L’OEIL DE LA CAMÉRA


 

La partie de carte… invitation à l’intercompréhension

 

 

1 – Time code[1] : de 14.13 à 15.41 : Partita di scopa.
Incompréhension linguistique.
« Non parliamo francese ! Parlate in corso ! »

2  –  Time code : de 18.03 à 19.16 : «  Hò detto in corso… ! »

3  –  Time code :  de 38.27 à 40.16 :  U ghjocu di belote ?  Invitu.
«  In corso, ragazzo…in corso… ! »

4  –  Time code :  de 58.32 à 01.00.38 : Partita di belote in caffè di Pauluantone.
Intercompréhension linguistique : l’alicosta »
«  a ricosta ? »

5  –  Time code : de 01.33.40 à fin : A rinvicita

[1] Les time code peuvent être variables suivant le support de diffusion utilisé.

 

SEQUENZE

Time code :

 MAGHJINE

FRISGIU   SONORE

CIÒ CHÌ HÈ DETTU

CIÒ CHÌ SI DICE

 Sequenza 1

de 14.13 à 15.41

Fora di ghjornu : Santu è Ottone entrenu in u campu in cima è à manca. Ottone intervene in a so partita di carte. (piani ristretti nantu à i visi)

Invitazione à ghjocà

Ricusu di Santu

À u primu pianu : i taliani ghjocanu à carte.

SCOPA 1 :

Les italiens font les annonces.

á Prisenza di e trè lingue

Gino brun 1 :

collaboration

Gino blond 2 (barbe) : contre espionnage.

Incompréhension (langue étrangère)

« Parlate in corso ! »

Sequenza 2de 18.03 à 19.16 Fora di ghjornu : Entrata d’Ottone in u campu, à diritta.

I taliani sò à u centru di u campu.

• Apertura à u retrupianu in daretu nantu à e sarre nivose

• Piani sequenza fissi

• A ringhera di a terrazza taglia u pianu in duie parte. I piani sò stretti

SCOPA 2

Les enjeux historiques

Scopa è sette bellu !

Sequenze 3 de 38.27 à 40.16 • Invitu• Extérieur jour : Entrée de champ à droite

• Invitu à fà una partita di belote

Extérieur jour : Entrée de champ à droite.

Invitu à fà una partita di belote.

Nasce l’amicizia trà corsi è taliani.  Toccanu u bichjeru.

Malgré la guerre et les enjeux vitaux, une amitié semble naître entre les soldats italiens et les deux frères. La parenté linguistique entre le corse et l’italien semble jouer un rôle facilitateur.

Per a prima volta si ritrovanu à tavulinu.

Campanu  i listessi danni è aspettanu ch’ella si sciogli l’affare.

Pianu, pianu, u frisgiu musicale diventa di più in più prisente è tandu u scenariu hà menu impurtanza.La complicité s’instaure. Gino blond 2  :– grande manœuvres

– parachutages

– résistance

Gino brun 1 :

Reproche à son camarade de trop parler

S’arricumanda di tace si.

Relazione trà a Corsica è l’Italia in tempu di guerra. Cumu campanu a guerra ; s’ammenta a fame.

A partita di belote.

Gino brun 1 : méfiant

« Parla pianu ! »

Sequenze 4de 58.32 à 01.00.38 L’amitié se confirme, « les résistances » tombent.La fête lie les hommes.

8 ore è 25 : pianu maiò nantu à l’orilogiu. A marca di l’orilogiu : EUROPA.

Sò cinque i piani avvicinati di l’orilogiu.

Le temps est compté : on approche du dénouement.

Nentru di notte : In caffè di Pauluantone.

Musica fistiva (valsu) Intercompréhension linguistique :«  L’alicosta »

«  A ricosta » ?

Sequenze 5de 01.33.40 à fin Générique de fin Musique de fin dernier mot : « giocate ! »